COMPLIMENTARY SHIPPING ON ORDERS FROM 50€

Trois créations olfactives pour le Château Borély

Le Château Borély, musée des arts décoratifs, de la faïence et de la mode de Marseille, m'a récemment commandé la création de trois senteurs inspirées de trois vases de l'exposition "Souffles : 10 designers · 10 ans · 10 vases", et que j'ai présentées lors du rendez-vous mensuel "Jeudi, c'eat Borély" voici quelques jours.

 Alliant de par ma pratique l'art de mes photographies et la parfumerie, ce fut une joie de créer trois odeurs inspirées de vases lauréats du Grand Prix de Design Parade Hyères.

Les trois vases que j'ai retranscris en odeurs sont Spectrum de l'islandais Brynjar Sigurðarson, Rot Chili de Laura Couto Rosado et Vase Composé de Samy Rio.

 

SPECTRUM, 2015
BRYNJAR SIGURĐARSON (1986, Islande)

Ce vase vibre de nature, sensations que je ne suis attelée à retranscrire en odeur.

Son évocation parfumée...

La nature qui crépite, le vert qui monte et une certaine sensation de suffocation de vert concentré. La force et la vigueur de la nature dans une ambiance minérale, d’humidité au petit matin. Le présage d’un nouveau jour où tout est possible.

Puis la terre humide sort peu à peu de cet enfer vert qui crépite autour de nous.

Peu à peu l’explosion verte du début s’apaise et nous sommes en présence d’une odeur de verdure qui apaise et d’un début d’odeur boisée qui pointe son nez. Comme l’odeur d’une clairière paisible dans laquelle l'on s’allonge pour se connecter à la nature sauvage et protectrice.

 

ROT CHILI, 2014-15
LAURA COUTO ROSADO (1984, Maroc)

Ce vase en devenir me met face à moi-même, aux risques à prendre pour libérer mon potentiel et le sien. Tension dans l’air. La transgression ici teintée de rouge. Risquer de le casser ou ne rien faire et ne pas profiter de son potentiel. Je me suis attelée à traduire en odeur cette ambivalence, sur le fil, entre transgression et immobilisme.

Son évocation parfumée...

Notre nez est assailli d’une odeur piquante, à l’image de la forme pointue du vase, de cette énergie de faire puis vient rapidement une note sourde, ronde, de poudre qui nous tire vers l’immobilisme, le coocooning.

La note épicée du début est de plus en plus étouffée par cette sensation poudrée. Ce questionnement sur le fil, casser ou ne pas casser. Cela rend dingue. On tourne en rond, comme dans notre tête lorsque nous n’arrivons pas à nous décider.

Puis la fougue s’éteint peu à peu et nous nous enfermons dans notre zone de confort, comme dans ce vase clos. Non, nous n'allons pas le casser. Reste l’ambivalence, comme un questionnement au lointain.

 

VASE COMPOSÉ, 2015-16
SAMY RIO (1989, France)

Un vase qui met en exergue l’ingénierie pour que tout se tienne. Oui, mais moi je vois plutôt l’ingénierie des planètes, et leur course millimétrée pour ne pas s’entrechoquer. Je vois une planète bleue avec son anneau blanc. Cela me fait penser à l’espace. Quelle odeur à l’espace ? D’après les astronautes, l’espace à une odeur métallique, presque industrielle (et nous rejoignons ici l’intention dans le geste pour confectionner ce vase), de rhum, de framboise, de souffre et de steak grillé/brûlé.

Son évocation parfumée...

Notre nez est assailli d’une odeur d’espace, aérien, très en envolée, soufrée et d’odeur de garage, de plastique chauffé et de rhum. D’une odeur métallique, de bacon grillé. L’odeur de frottement des atomes et d’échauffement des planètes, et de leurs rouages bien huilés.

L’odeur de brûlé ainsi que la note métallique se font de plus en plus présentes. De plus en plus cette sensation d’odeur mécanique qui nous échappe, qui tourne de plus en plus vite. On perd pied.

Cette odeur métallique et soufrée nous insupporte. Que sommes-nous face à sa force ? un grain de sable.

Reste une odeur aérienne, soufrée, brûlée, l’odeur de l’espace, en apesanteur.

Ces trois créations originales feront l'objet d'ateliers "Un vase, Une odeur" destinés aux enfants et adolescents le 27 octobre prochain. Inscrivez-vous et venez découvrir l'univers de la parfumerie artistique.

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

★ Review Judge.me

Let the customers speak for us

47 reviews
96%
(45)
2%
(1)
2%
(1)
0%
(0)
0%
(0)
Conquise

Belle découverte à Nîmes. Je ne me lasse pas du parfum d’ambiance Memory Lane 😀

Incroyable

J’ai récemment pu acquérir le coffret découverte , qui m’a été conseillé par la créatrice elle même . Celui-ci m’a particulièrement marqué , le fenouil , s’accorde parfaitement à toutes les matières , vraiment incroyable. Merci

B
MEMORY LANE · Testeur
Brigitte C. (France)
sublime

je suis indéniablement éprise des parfums MEMORY LANE et IMPERMANENCE DEUX MERVEILLES

C
UNDERWORLD · Eau de Parfum mixte
Charlotte G. (France)
Parfum unique

Parfum unique, subtil aux notes dorées avec l’envie de privilégier une consommation responsable. Faire circuler mon argent de manière responsable pour donner de la valeur aux artistes et artisans.

Super travail, superbe parfum

J'ai rencontré Christèle Jacquemin sur le marché artisanal de Bedoin cet été et j'avais été impressionné par le travail, par les explications et l'histoire de chaque parfum mais aussi par la douceur de Christèle. J'ai voulu essayé et suis reparti avec la petite fiole. Convaincue par tant de poésie et de douceurs j'ai commandé le parfum en version plus grande pour la rentrée. Je n'ai pas été déçue : réception rapide du colis, finition au top avec un pochon pour le parfum, la boite en bois..., la photographie... Tout est là le produit est vraiment abouti . Bref c'est un investissement mais c'est tellement plus parlant que d'acheter en boutique.... Je suis ravie d'avoir croisé le chemin de Christèle à Bedoin et ravie de porter son parfum. Merci pour ce voyage olfactif et poétique.