FRAIS DE PORT OFFERTS DÈS 38€ D'ACHATS EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

Une oeuvre de Picasso inspire deux ateliers olfactifs

Ce mois d'avril, j'ai eu la joie d'animer deux ateliers d'initiation olfactive au musée Réattu, le musée des Beaux Arts d'Arles, lors de leurs activités de "visites-goûters" pendant les vacances scolaires.

Je découvris, lors de la visite préparatoire au musée, les oeuvres permanentes que le musée expose au public afin de choisir l'oeuvre qui serait l'inspiration des futurs ateliers destinés à un public famille (un enfant à partir de 6 ans et un adulte).

Le choix s'arrêta sur la peinture de Pablo Picasso intitulée "Lee Miller en arlésienne" de 1971.

Bien sûr, l'idée d'évoquer en odeur Arles, à travers la figure de l'arlésienne, l'hispanité colorée et très marquée de Pablo Picasso (moi qui ai vécu 18 ans en Espagne, je ne pouvais y résister...) et la figure d'une photographe américaine, Lee Miller, très connue pour s'être photographiée dans la salle de bain d'Hitler après la guerre (ce qui en dit long sur son caractère), était très inspirant.  

Je choisissais de mon orgue à parfums un maximum de dix matières, afin de rendre accessible et ludique cet atelier destiné à un jeune public.

L'arlésienne, cette reine de beauté des fêtes taurines emblématiques d'Arles et dont Picasso était amateur, serait évoquée par le Oud, cet arbre d'Asie à l'odeur cuirée, presque animale.

Le caractère affirmée de Lee Miller était quant à lui traduit olfactivement par des épices tel le gingembre bleu, puissant et acide par sa facette citronnée. Je faisais un autre petit clin d'oeil à Lee Miller avec la menthe nanah, cette menthe douce qui sent le chewing-gum à la chlorophylle, sucrerie amenée en Europe par les américains lors de la deuxième guerre mondiale.

Quant à Picasso, je le représentais avec de la cannelle, cette épice chaude dont les espagnols raffolent et dont ils saupoudrent même leur café !

Je complétais la palette des senteurs en m'inspirant des couleurs du tableau :
- le vert avec la bergamote et la feuille de citronnier
- le blanc avec le santal blanc et le musc
- la couleur violette du vernis à ongles sur les doigts de Lee Miller avec de la violette
- le rose du fond du tableau avec de la rose

Un cocktail de senteurs qui présageait de belles créations.

Le jour J arriva. Je préparais la salle avec tout le matériel de l'atelier.

Puis je présentais succinctement ma pratique alliant photographie et parfumerie, afin d'introduire l'atelier qui finalement était très similaire à ma pratique qui allie expression artistique et olfactive.

Après cette petite présentation durant laquelle je leur fis sentir deux parfums inspirés de mes photos, nous nous rendîmes tous au musée pour aller découvrir l'oeuvre de Pablo Picasso, guidés par Elizabeth Pouliquen, la médiatrice du musée.

Ce fut un moment très rafraîchissant t'entendre les commentaires des enfants face à cette oeuvre qui peut questionner.

De retour à l'espace d'activité, je présentais une à une les dix matières mises à leur disposition. Je distribuais une touche à sentir à chaque participant. Je laissais un moment d'échange afin que s'expriment les ressentis et afin de reporter sur leur feuille de formulation des annotations sur chaque matière.

Une fois les dix matières senties et évaluées, vint le moment de la composition. Je leur conseillais d'utiliser au maximum 5 matières afin de ne pas trop complexifier leur formule. Je passais auprès de chaque groupe afin de les guider, de répondre à leurs doutes et à leurs questions.

Une fois la première formule notée sur la feuille, il était temps de commencer le comptage des 50 gouttes qui la composent dans une petite bouteille à l'aide des flacons compte-gouttes disposés devant chaque binôme. 

Je sentais la formule, leur demandais ce qu'ils en pensaient, et les conseillais sur les modifications à apporter pour le deuxième, puis le troisième essai.

Une fois les pesées terminées, chaque participant m'indiqua l'essai préféré afin que je leur pèse avec ma balance de précision leur création dans un flacon de 15ml qu'ils emmèneraient en souvenir de l'atelier.

Expérience qui fut réitérée deux jours plus tard avec un autre groupe.

C'est toujours un grand plaisir de faire découvrir mon métier passion de parfumeure, et de plus dans un cadre artistique et culturel.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés