Envoi gratuit de votre première commande en vous inscrivant à notre newsletter >>

Je participe à un atelier Magnum à Tokyo

Tokyo est la première étape de mon voyage de cinq mois en Asie. Je suis de retour dans la capitale du Japon huit ans après dans des circonstances bien différentes : j'assiste à un atelier Magnum Photos. Ma mission, comme tous les participants, est d’exprimer en images ma vision de Tokyo.

En raison des conditions climatiques extrêmes en ce mois de juillet, les seules possibilités qui s’offrent à moi pour photographier dans de bonnes conditions sont de me lever tôt ou de sortir la nuit. 

Au petit matin et après le coucher du soleil, je sillonne plusieurs jours durant le jardin du palais impérial de Tokyo, qui se trouvait non loin de mon hôtel.

Cet endroit est parfait. Il me permet de rester à l'écart des images typiques associées à Tokyo : le croisement de Shibuya, les adolescents excentriques de Harajuku et une longue liste d'autres clichés de Tokyo. 

Chaque matin, nous nous retrouvons tous au bureau de Magnum Tokyo pour faire découvrir les photos prises la veille et recevoir les conseils de notre tuteur. On m’encourage à photographier des gens dans les rues au hasard. Guère à l'aise avec cette idée, je m’exécute malgré tout, prête à expérimenter autre chose. C’est de toute façon ce que j’attendais de cet atelier : qu’il me fasse sortir de ma zone de confort.

Comment créer des histoires à partir de personnes croisées au hasard des rues ? C'est quelque chose à laquelle je n'avais jamais vraiment pensé. Et ce fût la principale leçon de cet atelier. Elliott Erwitt, photographe de Magnum, a semble-t-til depuis longtemps répondu à cette question. 

« Pour moi, la photographie est l’art de l'observation. Il s'agit de trouver quelque chose d'intéressant dans un lieu ordinaire. J'ai trouvé que cela avait peu à voir avec les choses que vous voyez et tout avec votre façon de les voir » - Elliott Erwitt.

Après avoir passé plusieurs jours dans la même zone, je passais la dernière soirée à Omotesando, l'équivalent des Champs-Elysées à Tokyo. Le timing était parfait. Quand j’arrivais tous les magasins venaient de fermer leur porte. Les gens se pressaient dans la rue pour rentrer chez eux. Cet endroit m'a beaucoup inspiré. Tout d'abord au niveau architectural, et aussi grâce à toutes ces femmes élégantes qui croisèrent mon chemin.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

★ Avis Judge.me

Laissons les clients parler à notre place

30 reviews
97%
(29)
0%
(0)
3%
(1)
0%
(0)
0%
(0)
Unique

Quand on porte ce parfum, on a l'impression d'être unique.
J'ai également apprécié la présentation du flacon dans un beau pochon.

bons parfums

mais je n'ai pas eu de coup de foudre.

I'm not one of those fragrance connoisseurs that can identify every note in a fragrance (other than the obvious amber, vanilla, tobacco, or patchouli notes), however, I can tell you that each of Christele's scents makes me happy - from each glorious spray to the interesting dry down. Pure scent. Love, love, love. This is why I wear fragrances.

Superbe

J'ai senti le parfum en boutique... j'ai fondu direct... un coup de foudre olfactif... j'ai acheté les 3 doses d'essai... mais celui-là m'a carrément envoûté que je l'ai pris en 50ml... une œuvre d'art ce parfum... j'adore... merci pour cette superbe création...

C'est niche!

Une composition vraiment extraordinaire, loin des sentiers battus, et pourtant portable comme une seconde peau.